Premières impressions sur… The Elder Scrolls V : Skyrim !

Bonjour à toutes et à tous, et c’est avec une patate d’enfer que je vais vous présenter mes premières impressions sur un jeu très attendu par les fans de RPG, car il s’agit d’un mastodonte du genre… Je parle bien évidemment de The Elders Scrolls V : Skyrim !
Le voilà, le bougre. Après un Oblivion qui détonnait par son environnement gigantesque et par ses possibilités colossales, Bethesda nous avait promis quelque chose de grand (j’ai rarement vu un éditeur dire qu’il faisait quelque chose de naze, cela dit.) qui continuerait à impressionner les joueurs. Après une quinzaine d’heures de jeu, voilà mon avis sur la question.

Image hébergée par servimg.com

Je l’attendais ce cinquième volet, et de pied ferme ! J’ai commencé la série avec Oblivion, et j’ai vraiment aimé… Alors quand j’ai vu les images, les trailers et autres informations sur Skyrim… Comment dire… Je n’avais qu’une seule date en tête : le 11 novembre 2011. J’y étais donc, après quelques heures de téléchargement, je lançais le jeu, créait une partie…

Commençons par parler de l’aspect graphique du jeu, en commençant par les textures. Même si beaucoup aujourd’hui savent que le but de Bethesda n’est pas d’offrir des détails à la Crysis pour la série des Elder Scrolls, il est important de dire que Skyrim n’est pas au niveau des autres jeux du moment. Les amateurs et passionnés de la série seront néanmoins bluffés pour le progrès entre les deux derniers volets de la série. L’univers est bien plus détaillé qu’auparavant, il paraît vraiment vivant et peu importe le biome dans lequel on se trouve, on finit par ne plus comparer ces graphismes à ceux d’autres jeux plus réussis graphiquement, et l’affaire est faite.
Évidemment, tant que je parle de l’ambiance du jeu, je ne peux pas omettre les musiques, Elder Scrolls oblige. Et encore une fois, Elder Scrolls oblige, c’est vraiment du grand art. En plus d’être somptueuses, les musiques collent parfaitement au jeu peu importe le moment. Les musiques ne sont pas répétitives, bien au contraire, je suis à chaque fois deux fois plus touché par un endroit somptueux grâce à la musique. Bethesda fait comme à son habitude un gros travail sur les musiques, et ça s’entend !
Troisième élément concernant l’ambiance générale du jeu, les voix et les bruitages. Premièrement, je dois dire que dans Oblivion, la répétition des voix m’avait vraiment ennuyé, je passais beaucoup de dialogues à cause de ça. Cependant dans Skyrim, je redécouvre le plaisir d’écouter chaque villageois raconter ses petites histoires ou ses ragots. Ensuite, concernant les autres types de bruits comme les sons des sorts ou des armes, c’est encore une fois très réussi, ça colle au reste du jeu, et c’est l’essentiel.

Image hébergée par servimg.com

Concernant le gameplay, que dire… C’est très agréable à jouer, qu’on soit un mage, un guerrier ou même un voleur (petite préférence pour les roublardises, très intéressant de dépouiller quiconque sans qu’il s’en rende compte). On peut bien évidemment se balader librement dans l’univers pour cogner diverses bestioles (qui sont d’ailleurs parfois très costaudes…), ou accomplir des quêtes secondaires au lieu de suivre le scénario de base qui est proposé. C’est ce qui a toujours fait la force de la licence d’ailleurs.

Bref tout ces bons points prouvent encore une fois que la série des The Elder Scrolls a encore de beaux jours devant elle ! Si vous avez un doute sur la qualité de ce jeu, surtout, n’hésitez pas, il vaut largement n’importe quel autre jeu du moment pourvu qu’on ne soit pas allergique aux RPGs !

Le Humble Voxatron Debut est là !

Salut à toutes et à tous ! Aujourd’hui je vais vous parler du nouveau pack Humble Bundle !

Cette fois il s’agit donc du Humble Voxatron Debut ! Comme son titre l’indique, on y trouvera donc Voxatron mais aussi Blocks That Matter et The Binding Of Isaac si vous payez plus que le prix moyen (Deux très bons jeux, je ne peux que vous conseiller de payer plus de 5$ parce qu’ils le valent…).

Image hébergée par servimg.com

Commençons par vous parler de Voxatron qui reste le jeu principal de ce pack. Il est toujours en Alpha mais n’en est pas moins très appréciable. Il s’agit d’un Shoot Them Up qui combine la 3D au pixel art, ce qui donne un résultat vraiment très joli. Armé de son style graphique unique, ce jeu vous propose en plus de ça des obstacles complètement destructibles (Même les murs au bord de la map, mais pas question d’en sortir !) par vous comme par vos ennemis. Si le combat s’éternise, vous risquez donc de détruire toutes les potentielles couvertures s’offrant à vous… A moins que ce soit ce que vous cherchez !
Vous l’aurez compris, Voxatron est un grand cru bien qu’encore en Alpha. Ne vous attendez cependant pas à progresser facilement dans le mode histoire, car la difficulté est au rendez-vous !

Image hébergée par servimg.com

Le second jeu de ce pack, que vous n’aurez que si vous avez payé plus que la moyenne, comme pour le jeu suivant d’ailleurs, est Blocks That Matter. On se retrouve encore avec des cubes, moins pixelisés, mais bel et bien des cubes. Il s’agit d’un jeu de réflexion dans le quel vous incarnez un robot créé par les créateurs de Minecraft et Tetris (rien que ça !). Vous devrez user de votre foreuse (entre autres…) pour récupérer les blocs qui vous permettront de traverser le niveau. Mais si ça peut paraître simple, ça ne l’est pas tant que ça d’autant plus que des coffres sont dissimulés dans chaque niveaux, et ces coffres donnent accès à d’autres niveaux !
En somme, amateurs de casse-tête vous serez servis, car la durée de vie de ce jeu est bien plus grande que prévu si on vise le 100%… Si vous voulez ce jeu seul, il est bien évidemment disponible sur Steam pour 5€ (Pas vraiment d’intérêt comparé au Humble complet donc…).

Image hébergée par servimg.com

Et le troisième jeu, qui vient des géniaux développeurs de Super Meat Boy, s’appelle The Binding of Isaac. Après avoir parodié Mario dans son premier jeu, la Team Meat décide de s’inspirer de The Legend Of Zelda pour son second jeu. Le scénario est simple : la mère du petit Isaac entend la voix de Dieu qui lui demande carrément de le tuer. Isaac s’enfuit donc et c’est ainsi qu’on se retrouve dans ce jeu génial qui est calqué sur les donjons des premiers Zelda. Le truc c’est qu’on ne s’appelle pas Link cette fois, pas d’épée si d’arc, on crache carrément sur nos ennemis. On retrouve cependant les bombes, mais les ennemis quant à eux sont biens de la Team Meat : mouches, zombies, trucs tous plus dégueu les uns que les autres… A chaque étage, un boss, évidemment ! On descend à chaque fin de boss d’un étage, la difficulté devant donc plus grande, jusqu’à arriver jusqu’à la mère du petit Isaac…
C’est un jeu auquel on rejoue volontier même après avoir fini le dernier boss, que ce soit pour refaire le jeu d’une manière différente, car les étages sont générés différemment après chaque mort, ou bien pour collectionner tous les objets du jeu ! Avec sa difficulté bien réelle et qui peut être encore plus grande si les bons power-up ne tombent pas, The Binding of Isaac risque de vous occuper quelques heures

Une fois de plus, c’est un très pack Humble Bundle qui nous montre que les jeux indépendants n’ont décidément rien à envier aux grosses productions ! Je ne peux donc que vous conseiller de lâcher 5€ au minimum pour profiter de ces trois excellents jeux.

Avant de retourner sur The Binding Of Isaac, je voudrais remercier Beldaras qui m’a permis de gagner ce jeu (Car je n’ai pris que Voxatron dans le pack, ayant déjà les autres jeux), allez jeter un oeil à sa chaîne.

Premières impressions sur… Borderlands !

Bonjour à toutes et à tous ! Hier j’ai acheté Borderlands suite à une promotion sur Steam qui baissait de l’édition Game Of The Year à seulement 7,49€ ! J’ai donc sauté sur l’occasion, et en voici mes premières impressions (c’est à dire que je n’ai pas passé 6 heures dessus et donc je ne peux pas vous proposer un test entier).

Image hébergée par servimg.com

Après 12 heures de téléchargement (Et oui, à 250 Ko/s, ça prend du temps :c), je dois vous avouer que j’avais vraiment envie de prendre le jeu en main et jouer directement. Mais… Les cinématiques sont obligatoires. Et on nous met directement dans l’ambiance en commençant par un petit background puis on nous présente les personnages parmi lesquels nous pourront choisir. Ils sont quatre et offrent autant de gameplays différents.
J’ai donc choisi Mordecai, un sniper qui peut, en plus de ses revolvers et autres fusils de précision, s’aider de sa buse qui se révèle véritablement dévastatrice. Cependant je pense commencer une seconde partie avec Lilith, la bombe du groupe qui utilise des armes permettant de mettre en feu les ennemis, de les électriser etc… Les deux autres personnages sont clairement plus orientés bourrins, avec des mitrailleuses et des fusils à Pompe pour Roland et des armes explosives pour Brick (qui porte bien son nom le bougre).
Enfin bref, une fois le mini tutoriel passé, on commence à remplir des missions… Et malgré ce qui est dit sur la ressemblance des missions, je prends pour l’instant beaucoup de plaisir à jouer en enchaînant les missions dans ces graphismes pour le moins atypiques mais qui donnent vraiment au titre quelque chose en plus.

Image hébergée par servimg.com

En bref, j’ai une très très bonne première impression de Borderlands, j’ai à chaque fois hâte d’avoir une nouvelle arme et donc un gameplay modifié, résultat j’enchaîne les missions rapidement et je passe un très bon moment ! Si vous avez loupé la promotion, il vaut tout de même largement ses 30€ puisque toutes les extensions sont inclues…

Maintenant, je vais aller voir 9 toes…

Coup de coeur… Unleash your fingers

Salut à tous

Aujourd’hui je vais vous présenter une petite vidéo qui est en réalité une pub (bien que je ne l’ai jamais vue à la télé…). En général, les pubs, c’est quelque part entre nul et lourd. Juste de quoi faire une pause ravitaillement le temps que le film recommence, en somme. Mais celle ci, elle claque.

Ça s’appelle unleash your fingers, c’est par Samsung pour le Galaxy S 2 et autant vous dire que… Et bien… Ils ont bien fait les choses, très bien. Trève de blabla, regardez et taisez vous surtout.

Bastion’s awesome !

Salut à tous !

Aujourd’hui je voulais ABSOLUMENT vous parler du jeu sorti hier sur PC et il a quelques temps sur xBox 360, Bastion.

Image hébergée par servimg.com

Je l’ai attendu celui là ! D’ailleurs ceux qui me suivent sur Twitter le savent bien 😀 Il faut dire que le petit bijou du jeune studio Super Giant Games fait rêver : un RPG orienté action avec des décors peints à la main (et qui ne sont pas sans rappeler Island of Wakfu et les autres productions d’Ankama) et qui présente un contenu relativement conséquent, on en voit pas si souvent.
Ce qui m’a vraiment fait rêver, en plus des graphismes et du gameplay, c’est bien évidemment la narration en temps réel par cette voix grave. Cet homme raconte absolument tout ce que vous faites et cela donne à l’action un coté vivant et réactif qui n’est pas pour me déplaire.

Si vous n’avez pas compris ce que je vous incite fortement à faire, ce n’est pas compliqué, je vous demande au moins d’essayer ce véritable chef d’oeuvre vidéo ludique ! Et quand je vois la mentalité de Super Giant Games, ça me fait vraiment rêver :3

Sur ce,  je retourne aider Le Kid à sauver un monde, rien que ça.